EXTREME PRECISION

Forum de Tir Sportif et de Chasse Vermine-Prédateurs / Shooting and Varmint-Predator Hunting Forum
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La monté, la descente et la remonté de Marlin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
500mag
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
avatar

Nombre de messages : 1517
Age : 50
Date d'inscription : 25/07/2013

MessageSujet: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   Jeu 29 Déc 2016 - 8:14

Traduction libre et surement pleine de fautes d’orthographe (faite par moi) d'un article de Daniel Beignet datant du 30 juin 2015





Peu d’armes ont besoin d’aussi peu d'introduction que la Marlin 336.

Elle est la deuxième carabine à levier la plus populaire au monde (la première place étant détenue par le modèle Winchester 94), avec plus de six millions de 336 produites. La plupart d'entre elles ont été fabriquées dans la vieille usine de Marlin à New Haven, Connecticut. Tout d'abord fabriquée en 1948, et par la suite une évolution du modèle 36 (qui lui-même était une version mise à jour du modèle vénérable 1895), pour beaucoup le 336 est la carabine de chasse au chevreuil parfaite. Elle est de manipulation rapide, fiable et développe une bonne quantité de puissance à l'intérieur d'un tube de magasin rempli de cartouches 30-30. Autrement dit, nier que cette carabine obtient une position sur la liste des meilleures armes de sport au monde serait une erreur. Ou plutôt, en niant ce titre à toute Marlin 336 fabriquée avant 2007 le serait.

Mais les nouvelles carabines à levier 336 de Marlin, les 336XLR, peuvent-elles se mesurer aux vieilles 336 ? Nous allons voir.

La monté

Lorsque Marlin a ouvert ses portes en 1870, il était (comme étaient les fabricants de la plupart des armes à feu) la vision d'un seul homme.

John M. Marlin a commencé comme un apprenti fabricant avant de travailler pendant la guerre civile dans l'usine de fabrication Colt basé dans le Connecticut Hartford.
Il a ensuite traîné son propre signe sur State Street à New Haven, Connecticut, où il fabrique sa propre ligne de revolvers et Derringers.

Finalement, il a été en mesure d'attirer des concepteurs d'armes à feu supplémentaires, et le groupe remarquable qu'il a formé a commercialisé les modèles 1891 et 1893. Par coïncidence, ces deux modèles évolueraient dans les modèles 39 et 336 respectivement, les plus anciennes armes à feu tirées à l'épaule conçues et encore en production aujourd'hui.

Annie Oakley a d’ailleurs tirée presque exclusivement avec une Marlin levier d'action .22.

Lorsque John Marlin est décédé en 1901, la société a été transmise à ses deux fils, qui ont cherché à diversifier les offres de l'entreprise. Mais avec le début de la Première Guerre mondiale, en 1915 Marlin a été acheté par un syndicat de propriétaires basées à New York qui ont renommé la société Marlin Rockwell Corporation .
Sans surprise pour un armurier, la société Marlin Rockwell, qui était outillée pour la production de guerre est vite devenue l'un des plus grands producteurs de mitrailleuses de ceinture nourris dans le monde pour l'armée américaine et ses alliés.

Après la guerre, la production des produits de consommation redémarre sous la bannière Marlin comme une société distincte, mais a dû lutter pour atteindre la rentabilité et a finalement été vendue aux enchères.

Les historiens racontent que le nom de Marlin était tellement terni que la vente aux enchères a été suivie par plusieurs enfants, un petit chien, et un avocat du nom de Frank Kenna qui a enchéri seulement 100 $ pour le droit d'acheter la société défaillante et son $ 100,000 d’hypothèque.

Frank Kenna reconstruit l'entreprise à partir du sol en réintroduisant lentement certains des modèles les plus connus de l'entreprise, ainsi que l'établissement de la société de lame de rasoir Marlin. La société obtenant toujours plus de succès a été transmise à travers trois générations de fils Kenna jusqu'à ce qu'elle soit achetée pour 42M$ USD de Frank Kenna le troisième.

Tout au long de son histoire tumultueuse, les armes à feu Marlin sont restées dans le Connecticut, ce créant une histoire incroyable, 141 ans entre sa première maison à New Haven et sa deuxième usine de production à seulement quelques miles à North Haven.

Mais quand Remington acheta Marlin en 2007, les problèmes apparaissent rapidement avec le modèle de fabrication de Marlin.

Alors que Marlin s’appuyait sur son histoire familiale et sur la qualité de sa main-d’œuvre, la plupart des innovations du 20e et 21e siècle de la métallurgie étaient passées inaperçues par les propriétaires précédents de Marlin.

Dans une ère de conception assistée par ordinateur et les machines CNC, les armes Marlin étaient toujours tournées à la main par des machines-outils de plus de 60 ans. Selon Remington, les conditions dans l'usine étaient tellement épouvantables que certains membres du personnel avaient construit des barrages de tôle autour d’anciennes pièces de machines de façon à contenir leurs fluides de coupe ou huiles qui ne cessaient de couler.

En outre, et peut-être le plus révélateur, Remington ne pouvait trouver aucun plan dimensionnel pour l'une des armes à feu en cours de production.  affraid
La méthode précise par laquelle Marlin avait construit quelques-uns des fusils les plus populaires sur la terre avait littéralement été transmise de génération en génération sans papier.

Sans surprise, la combinaison de machines anciennes et une pratique sur le processus de fabrication n'ont pas été efficaces, et Remington a été confronté à la tâche d'accroître l'efficacité afin de garder les armes Marlin dans un coût de production acceptable.

La décision a été prise d'abandonner l'usine de North Haven et de déplacer la production vers Ilion, New York et Mayfield, Kentucky, où la production Marlin pourrait redémarrer sous les toits de Remington, avec quelques dispositions modernes visant à accroître l'efficacité de la production.

La descente.

Malheureusement, mais sans surprise, beaucoup du personnel de production de Marlin n'a pas suivi la société à New York.

En outre, bien que Remington ait d'abord tenté de transplanter autant de l'usine que possible de North Haven à Ilion, les anciennes machines de Marlin étaient littéralement installées dans le sol à l'ancienne usine.

Lorsqu'elles ont été installées dans le centre moderne de New York, beaucoup de vieilles machines accomplissaient encore plus lentement leur travail et avec beaucoup moins de précision que lorsqu’elles étaient dans le Connecticut, et l'ensemble du processus a été entravée par une équipe de production presque entièrement nouvelle qui n'avait jamais construit une arme avec action a levier dans le passé.

Le résultat a été rien de moins que catastrophique.

Les armes Marlin sont passées du statut de dernier bastion de l'artisanat américain du vieux monde à être connu sous le nom désobligeant nom de "Remlins;" un portemanteau qui reflète aussi leurs divers vices cachés.

Les problèmes avec les premières armes construites en dehors du Connecticut allaient de graves problèmes mécaniques à de graves problèmes de contrôle de la qualité avec ajustement et la finition.

Même les chroniqueurs d'armes à feu de revues spécialisées en général optimistes n’ont pu embellir la vérité par exemple lorsque ils ont reçu des armes dont la crosse a brisée de moitié après un seul coup ou avait des zones de finition du bois complètement inachevé sur l'extrémité avant.

Pour aggraver les choses, les nouvelles armes n’étaient pas plus faciles à corriger que leurs frères faits à la main.

Alors que les Marlins fabriquées à North Haven étaient généralement fiables, mais avaient la réputation d'exiger beaucoup de pièces montées à la main en raison de leurs méthodes de fabrication ancienne.

Par chance, elles n’avaient pas besoin de service fréquent.

Les nouveaux "Remlins" nécessitaient beaucoup plus de fréquentes réparations et les pièces nécessaires devaient être ajustées à la main.

Ce fut une des incohérences dans un processus de la production automatisée en raison de ce manque d'interchangeabilité.

En outre, avec des machines obsolètes opérées par des employés Remington sans expérience sur elles, les pièces qui ont été produites étaient de qualité discutable.

En l'absence de plans dimensionnels appropriés pour faire référence, les armes ont été condamnées à fonctionner avec des pièces qui n’était pas tout à fait de la bonne forme ou de la bonne taille.

Les arêtes vives à l'intérieur de l'action n’étaient pas ébavurées. Plusieurs pièces ont été laissées avec des marques terribles d’usinage partout.

Elles étaient incontestablement les pires armes Marlin qui n’ont jamais été fabriquées. Elles étaient si mauvaises, en fait, que de nombreux armuriers spécialisés dans les armes Marlin ont refusé de les entretenir ou ont demandé de payer une prime juste pour toucher ces armes Marlin de fabrication Remington.

La remonté

La seule solution était de commencer le long et ardu processus long de créer le plan dimensionnel pour chacune des armes emblématiques de Marlin.

Comme il n'y avait pas d'arme unique qui pouvait être présentée comme l'exemple parfait d'une arme Marlin, les responsables du processus de création d'un modèle en trois dimensions durent faire des choix et utiliser une refonte de l'ensemble des armes à feu de la marque; une sorte de mélange des valeurs et du savoir-faire et de la fabrication acquise au cours des générations dans une conception d’arme simple avec les tolérances les plus étroites possible.

Afin de faciliter ce processus, Marlin diminua leurs offres de 29 modèles à seulement 18.

La première arme à être correctement dessinée était le pilier de la ligne Marlin, la 336.

Comme les 1895 étaient tout à fait semblables à l'intérieur, leurs plans suivirent peu après.

Pour tirer le meilleur parti de ces dessins, les ingénieurs de production ont également révisé le processus de fabrication Marlin.

Ils ont fait des investissements importants dans de nouvelles machines et reconfiguré la ligne de production de telle sorte que, bien que le personnel et les machines soient restés physiquement à l'intérieur d'une usine Remington, la ligne de production Marlin fut exploitée comme une entité distincte. En quelques mots, une chaîne de fabrication Marlin dans une usine de fabrication de Remington.

Malheureusement, les premiers dessins côtés de Remington n’ont pas été terminés avant 2012, ce qui signifie une longue attente de cinq ans pour les admirateurs Marlin.
Cela a eu des effets très graves pour l'industrie.
Pendant ce temps, des sociétés comme Rossi et Henry ont gagné des parts de marché a misant sur l'effondrement du contrôle de la qualité de Marlin.

Cependant, depuis 2012, la compagnie a misé sur la recherche et le développement, et Marlin réintroduit lentement les nouveaux modèles à mesure que les plans sont terminés et que le personnel de la ligne de production gagne en expérience à fabriquer ces armes.

Au cours des dernières années, Remington a investi pour une valeur de $ 8M en de nouvelles machines-outils, car la demande d’armes Marlin commence à rattraper les niveaux de pré-2007.

Mais que valent les Marlins modernes, produites en grande partie par des machines CNC, comparativement avec les Marlins d'antan faits à la main?

Les spécialistes dénotent encore quelques problèmes d’ajustement entre les bois et le métal.

Toutefois, aucune de ces questions n’avait une incidence sur la performance de la carabine.

En ce qui concerne l'usinage, cependant, l'arme plus âgée n’est manifestement pas mieux que la nouvelle, donc évidemment Marlin a fait des progrès sur ce point. Et par rapport aux armes étant produites au cours des âges vraiment sombres qui ont immédiatement suivi la relocalisation de Marlin, il n'y a absolument aucune comparaison.

Ces dernières sont largement supérieures dans tous les domaines.

En seulement trois ans depuis la fabrication de la première 336 moderne Remington, il est logique que la priorité soit maintenant sur la construction d'armes fonctionnelles et parfaitement finies.

Cependant, pour les modèles haut de gamme en acier inoxydable de plus de 1000 $, il n'y a tout simplement aucune raison pour qu'il y ait des manques de finitions.

Alors, devrions-nous hésiter à acheter une nouvelle Marlin? Oui et non.

Cela est dû entre autres au niveau de la qualité que nous sommes en droit d’attendre pour une arme haut de gamme avoisinant les $1000.

Pour les autres, modèle entre 650$ et 800$ le niveau de savoir-faire et la qualité est absolument acceptable.

Et compte tenu des progrès qui ont été réalisés à partir de 2012, de façon à redonner à Marlin son ancienne gloire, tout indique qu'ils ne feront que continuer à s’améliorer
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Prendre note que l'article que j'ai résumé date déjà de 2015

Alors je constate que la mienne, une Marlin 1895 SBL 45/70 de fabrication très récente (moins d'une année)  est absolument parfaite.

Il y a donc de grand espoir pour le futur.

Merci de m'avoir lu !


Dernière édition par 500mag le Ven 30 Déc 2016 - 0:51, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
270 wsm
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9026
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   Jeu 29 Déc 2016 - 10:06

Merci beaucoup 500 mag, très intéressant! cheers
Revenir en haut Aller en bas
foudetir
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
avatar

Nombre de messages : 13984
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   Jeu 29 Déc 2016 - 11:39

Effectivement tres interessant quand tu en possede une ,merci 500 Mag Beer
Revenir en haut Aller en bas
1clickdown
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
avatar

Masculin
Nombre de messages : 45922
Localisation : Laurentides
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   Jeu 29 Déc 2016 - 11:53

Merci pour la traduction et d'avoir posté, 500mag.
Revenir en haut Aller en bas
foudetir
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
avatar

Nombre de messages : 13984
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   Jeu 29 Déc 2016 - 11:56

Merci,nerci,merci pour ce recit 500 Beer Beer Beer et encore une fois ,j'adore la mienne


Dernière édition par foudetir le Ven 30 Déc 2016 - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dormamu
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth


Nombre de messages : 766
Date d'inscription : 03/11/2016

MessageSujet: Re: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   Jeu 29 Déc 2016 - 13:54

Bonjour!


La société Marlin a aussi été tirée vers le bas par des concurrents voulant faire une OPA dessus,
pour pouvoir l'acquérir à bon prix.
Le travail de fond consistait à faire un genre de Cartel pour offrir davantage de marge aux revendeurs
pour qu'ils fassent la publicité des autres marques.
C'est en général ce qui arrive aux entreprises que l'on sait pouvoir faire de l'ombre aux grands de ce
monde.
C'est aussi ce qui est arrivé à la société MBA https://www.youtube.com/watch?v=qpOcdyxvUvc
ainsi qu'à la société Sphynx ( qui elle pour continuer à du restreindre sa production)

Salutations Dormamu
Revenir en haut Aller en bas
dero338
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3036
Age : 43
Localisation : cote nord
Emploi : mécanicien marine
Loisirs : chasse pêche etc.
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   Jeu 29 Déc 2016 - 16:32

intéressant, merci

ça me tente un peu moins de vendre ma vielle 336
Revenir en haut Aller en bas
270 wsm
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9026
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   Jeu 29 Déc 2016 - 20:06

J'attend la suite avec impatience!
Revenir en haut Aller en bas
foudetir
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
avatar

Nombre de messages : 13984
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   Ven 30 Déc 2016 - 8:17

Bon ou est passe 500 mag. Ché-pas J'attendais l'autobus hier soir mais elle n'est jamais passee Non!
Revenir en haut Aller en bas
500mag
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
avatar

Nombre de messages : 1517
Age : 50
Date d'inscription : 25/07/2013

MessageSujet: Re: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   Ven 30 Déc 2016 - 10:42

J'ai édité et fini mon texte hier soir comme promis mon ami !
Revenir en haut Aller en bas
270 wsm
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9026
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   Ven 30 Déc 2016 - 11:00

Un énorme merçi 500 mag!
Revenir en haut Aller en bas
foudetir
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
avatar

Nombre de messages : 13984
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   Ven 30 Déc 2016 - 22:17

Belle fin a cet histoire tout de meme ,je constate ces edits sur la mienne ,tout va bien .
Revenir en haut Aller en bas
medic5
Régulier / Regular
Régulier / Regular
avatar

Masculin
Nombre de messages : 427
Localisation : Montérégie
Emploi : ex
Loisirs : Tir photos vélo Airstream etc ...trop de choix
Date d'inscription : 15/11/2013

MessageSujet: Re: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   Jeu 5 Jan 2017 - 13:54

Merci pour l info ,je vais garder ma 336 de 1947
.Il ne me reste qu,a trouver une mire avant plus longue et une crosse pas cassé ,pas facile a trouver une d origine . Good Post Merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La monté, la descente et la remonté de Marlin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La monté, la descente et la remonté de Marlin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Montée - Descente
» Montée, descente et mathématiques !
» Montée/Descente 2011-2012
» montée et descente - district du puy de dome
» Montée(s) et Descentes ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXTREME PRECISION :: ARMES / FIREARMS :: Carabines à percussion centrale / Centerfire rifles-
Sauter vers: